Marc FEREYRE-GOUGNE +++ --Site actualisé en continu-- 14.000 connexions au 15/03/2012 73.000 au 1/01/2017...! + de 30 connexions par jour... Site réalisé avec : www.1and1.fr
Marc FEREYRE-GOUGNE                                                      +++--Site actualisé en continu--14.000 connexions au 15/03/201273.000 au 1/01/2017...!+ de 30 connexions par jour...      Site réalisé avec :www.1and1.fr    

LA FRANCE, EN VERITES  !... (actualisé)

 

Aujourd'hui, les vérités peuvent être dites ...! Personne ne s'en prive à l'heure d'internet... Tout le monde sait ce qui ne va pas, et ce qu'il faudrait faire pour améliorer la situation sociale et économique du pays... Tout le monde sait ... et pourtant ?

 

 

 

QUELQUES VERITES SUR LA FRANCE  :

 

A- la France est en décadence et les français vieillissent.!

B- le mariage homo est une "Reculade sociétale"...

C- la dette publique du pays (2.200 milliards d'euros ! La France en faillite !)

D- la sécurité insuffisante des français...

E- la France, le "Pays des 10.000 lois et 200.000 décrets !"...

F- La démocratie, la laïcité, les religions et des pensées sur l'Islam...

G- Le pouvoir et les médias...

H- Etouffée par la "bureaucratie" l'Europe doit réagir  pour survivre !

 I- Oui, le Nucléaire français ! C'est lutter contre le réchauffement climatique !

 



- A - La France est bien en décadence et les français vieillissants :

 

Composé de provinces historiquement bien identifiées (mieux que les régions actuelles, et mieux que les regroupements de nouvelles régions imaginées pour 2016) la France qui est pourtant riche d'une histoire de 1500 ans, est maintenant vieillissante :

La France, c'est 66 millions d'habitants, d'une moyenne d'âge légèrement supérieure à 40 ans : (Source Insee 2013, confirmée en 2014) et la moitié des électeurs a plus de 50 ans...!

Comme l'ensemble des pays de civilisation latine, notre pays est en déclin. La France est surtout en déclin économique et culturel depuis 1990 (la fin de trente années glorieuses où le chomage était très faible). Elle est même aujourd'hui, en RECESSION pour la première fois et, c'est historique, depuis l'arrivée d'un gouvernement socialiste en 2012... Deux ans plus tard, le taux de chômage dépasse 10 % (le même taux qu'en 1985 !!!), la dette publique dépasse 2.030 milliards d'euros, elle est ainsi plus élevée que le MONTANT TOTAL du budget de l'ETAT !  (sources Insee et Budget de l'Etat 2013-2015).

 

Alerte  ! :

Un chomage aussi élevé (10% des personnes en capacité de travailler sont au chomage) et une économie nationale en récession, génèrent inévitablement la renaissance d'idées et de mouvements extêmes (droite et gauche) comme ce fut le cas ... en 1933... en Allemagne, puis dans toute l'Europe.... Vous le verrez bien, cela est en train d'arriver...

 

Les résultats des élections européennes de juin 2014, puis les départementales, puis les régionales de 2015, sont le reflet de ce que beaucoup de gens avertis prédisaient; La gauche populiste, symbolisée par Hollande et les médiocres incapables (des personnels politiques intermittents-incompétents-profiteurs) dont aucun n'a réellement exercé de métier, ne fait rien de bon pour le pays et écoeure même les forces vives de la société (ceux qui travaillent et payent pour les autres). Ils dénigrent sournoisement ce qui faisait "union et fierté de vivre" en ce beau pays et les conséquences sont là : appauvrissement des classes moyennes et augmentation inéluctable des extrêmes !

 

Regardez autour de vous en province  :

"Pôle Emploi" explose sous les demandes d'inscription, le chômage monte toujours, les caisses de retraite n'arrivent pas à respecter les délais de paiement, les petits commerces et les PME sont à bout, les commerçants et les artisans disparaissent petit à petit, les villes, les villages et les territoires se meurent, la sécurité publique n'est plus assurée suffisament, l'enseignement a atteint la médiocrité, les gens ne parlent plus français, le "chacun pour soi" et le "je m'enfoutisme" deviennent des comportements majoritaires, les services publics disparaissent petit à petit, la dette grossit toujours, elle est devenue énorme, elle pèse si fort en France que la reprise économique n'est pas pour nous !  Enfin, la famille, ciment de notre société, à été dégradée jour après jour, par des lois et décrets qui lui portent atteinte.

 LA FRANCE SE SUICIDE  !...

(Ce constat à été un best-seller d'Eric Zemmour)

 

 

 Voilà quelques indicateurs objectifs de la régression du pays en 40 ans (Cf: INSEE):

 

Dette : Aggravation de  29% (la dette publique, en 2014,  à dépassé 2.000 milliards d'euros !)

Epargne taux du livret A :  6 fois moins (de 6% en 1970,  à 1 % en 2015)

Ratio cotisants/retraités :  4 fois moins  (de 4.4/1 en 1970, à 1.7/1 en 2012)

Demandeurs d'emploi :  Aggravation de 4,3 millions ! (de 0.8 en 1970, à 5.1 millions en 2012)

Taux de 

 

Avec 66 millions d'habitants... 14% sont sous le seuil de pauvreté (en 2016) !

Un nombre d'actifs en constante diminution et un nombre de retraités en forte augmentation (= les effets du baby-boom des années 45-65).

la France était classée, en Europe, comme libérale et conservatrice ! Elle devient depuis 2012, un pays divisé et... réactionnaire ! (l'extrême droite est à 25%..!)

La droite et le centre réunis sont majoritaires en voix, mais c'est la gauche populiste, de réputation humaniste et permissive qui est aux commandes, en raison du caractère "individuel et trouillard" de la majorité des français (les européens nous décrivent comme des "donneurs de leçons" qui râlent tout le temps, qui ne font aucun effort et qui ont toujours peur du moindre changement en se recroquevillant sur leurs avantages !)..

Politiquement, le pays est divisé entre deux principales sensibilités :

L'une de tendance judéo-chrétienne, plutôt conservatrice,

et l'autre, de tendance populiste plutôt socialisante.

 

Le déclin de notre pays peut aussi s'expliquer par trois paramètres :

 

1/ l'organisation administrative complexe du pays....En effet, tout français réside dans une commune, placée au sein d'une intercommunalité (voire d'une métropole) située dans un canton, lui même dans un arrondissement, lui même dans un département, au sein d'une des vingt deux régions qui composent le pays, et... chacun de ces étages administratifs est composé d'élus, d'administrations (nationale et déconcentrée) et de fonctionnaires d'Etat et de collectivités locales.....! ! !

En résumé, en 2014,  la France c'est :

   *** 66 millions d'habitants

   *** 5,5 millions de fonctionnaires

   *** 560.000 élus indemnisés...

   soit : 1 Elu pour 120 habitants !!!! ..........................>>>  C'est le record du monde !!!!

 

Aucun gouvernement, depuis 1980, n'a eu le courage de supprimer un ou plusieurs étages de ce mille feuilles administratif paralysant et coûteux pour le pays.

>> En 2014, sous prétexte de simplifier, on a même crée un étage supplémentaire ! (les métropoles)

 

2/ Un CODE du TRAVAIL complexe et inadapté :

Notre code du travail dont les bases doivent être conservées pour garantir la protection juridique du contrat de travail, est devenu inadapté à la situation économique actuelle (mondialisation). Paradoxe,  le code du travail est même devenu un frein à l'embauche au moment où il faudrait faciliter et promouvoir l'emploi (Car ce n'est qu'avec du travail que l'on trouve les moyens de financer le niveau de vie, les assurances sociales et la retraite).

Simplifier les règles du code du travail, même au détriment de certains avantages, est devenu indispensable...! Le pays a besoin de plus de liberté de travailler, de négocier et de plus de souplesse dans les contrats de travail !

Aux USA, tout demandeur d'emploi et tout employeur peuvent négocier sur n'importe quel délai d'emploi. La règle est ensuite que le contrat signé doit être strictement respecté, tant par l'employé qui doit mener son travail à terme dans le délai fixé, que par l'employeur.

L'avantage de ce système est la liberté de pouvoir travailler !

Or, en France, la liberté de travailler n'est qu'illusoire.

Pour tout employeur français, le salarié apparaît, avant tout, comme une augmentation de taxes et d'obligations, comme une charge supplémentaire !

Alors qu'il devrait être une chance pour l'entreprise !

 

3/ le niveau insuffisant des personnels politiques depuis 30 ans ... pas de vision, et pas de courage !...

L'alternance droite-gauche induite par le quinquennat a divisé notre société; cette alternance n'est pas la faute des partis qui ne peuvent faire autre chose que de soutenir leur leader, mais des leaders eux-mêmes. Ils sont insuffisants et ils ne peuvent pas dépasser les convictions de leur propre parti, et être à la hauteur des fonctions présidentielles !

Le résultat de cette situation c'est LA PARALYSIE des politiques dans un monde qui, lui, est en évolution...!!!

Les administrations d'Etat croient toujours qu'elles peuvent agir en économie...

Mais le seul résultat de leur intervention est la production de normes supplémentaires... et on ne règlemente pas l'économie ... sans conséquences !

 

...................

 

LA FRANCE est toujours en retard. Elle est encombrée de débats sociétaux stériles et de grêves, bref, nous vivons dans un "vieux pays" qui passe son temps à se regarder le nombril et qui croît, encore, illuminer le monde.

(c'était le cas, mais en 1814 ... c'était il y a  200 ans !).

 

Or, un pays qui n'avance pas avec le monde, un pays qui a peur, ou honte (?), d'avouer sa culture et ses traditions, un pays qui baisse les bras devant les difficultés, alors ce pays est inévitablement en décadence et, dans ce cas, se révèlent alors naturellement des réactions de "nationalisme", de "corporatisme" et maintenant "d'islamisme" !
 

Déjà, des comportements abusifs sont là (le nombre déclaré de mères-célibataires musulmanes est en forte  augmentation -étonnant non ?, les situations de polygamies avec de nombreux enfants ne sont toujours pas bien détectées par les CAF). La politique familale et nataliste élargie, avec les regroupements familiaux (facilités) l'aide médicale d'Etat (détournée) le droit du sol (il suffit de naître en France pour être français !), les avantages sociaux ouverts tels que le droit les autorise depuis 2013, nous conduit à la montée de l'islam en occident par le nombre croissant de ses ressortissants-pratiquants en Europe, en Angleterre, mais d'abord sur le territoire français ! (Il suffit de prendre le bus et de se promener en regardant Paris, de la Seine-Saint Denis et Belleville, jusqu'à la gare de l'est.. ou de voir le nombre croissant de jeunes sans culture et sans repère, errer dans les rues, puis partir en Irak ou en Syrie pour combattre les valeurs chrétiennes).

Il n'y a rien de raciste à tenir ces propos, car en France (heureusement) le droit social des citoyens de toutes origines, est le même.

Mais, en l'absence de réciprocité des mesures entre les pays, il ne devrait y avoir ouverture de nos prestations qu'aux seuls citoyens français, parfaitement en règle avec l'Etat et les caisses de prestations sociales, voilà tout.

Les situations anormales (abus, fausses déclarations, absence de réciprocité...) multipliées et non combattues, détruisent à toute vitesse, notre système social !.  la prévention et le contrôle de l'administration font défaut (comme toujours)  !

 

La Vérité est souvent simple, mais il faut oser la dévoiler (c'est bien le cas de le dire) !

 

Vous le verrez, en réaction aux abus publics et privés, les français vieillissants (la moyenne d'âge des électeurs dépasse 50 ans d'après l'INSEE) vont devenir, petit à petit, plus exigeants et plus durs dans leurs exigences (c'est le comportement naturel des gens qui prennent de l'âge). Ils vont donc adopter des positions plus marquées, voire extrêmes, et ils vont aller jusqu'à exiger l'application stricte d'un droit commun, sans admettre la moindre dérogation. Ce comportement sociétal est  NATUREL et il est  INEVITABLE :

IL N EST PAS  BIEN DIFFICILE DE LE PRÉVOIR !

ENCORE FAUT-IL REGARDER LA SOCIETE ÉVOLUER  ET  S'EN  PRÉOCCUPER  !!!

 

 ------------

 

- B - Le mariage des homosexuels appelé abusivement "mariage pour tous" 

Bilan : Un GACHIS SOCIETAL !

(Mars 2013, complété le 28/05/2013 et le 7/10/2014)

 

Le débat a été orienté et dirigé par le Gvt socialiste en faisant croire (ne serait-ce que par le titre de la loi qui est totalement erroné) à un projet de loi qui serait de nature à assurer une égalité entre les couples désirant se marier.

 

Or, de quoi parle-t-on ? de mariage, d'union ou de famille ? :

La famille, est fondée sur l'union plus ou moins durable, mais socialement approuvée, de deux individus de sexes différents qui fondent un ménage, procréent et élèvent des enfants.

C'est, écrivait Claude Levi-strauss, un phénomène quasi  universel, présent dans tous les types de société.

 

Or, les couples dont on parle actuellement dans le projet de mariage homosexuel ne peuvent pas procréer et ils ne peuvent donc pas fonder une famille, au sens universellement reconnu. Ces couples pourraient toutefois approcher un objectif  familial par l'adoption ou la procréation (PMA).

De plus, l'union des homosexuels peut déjà être officiellement reconnue, sans loi particulière et sans mariage spécifique. Il suffit d'un PACs adapté, ou mieux, d'un contrat d'union civile devant maire et notaire, de sorte que les droits des homosexuels soient assurés entre eux pour leurs biens respectifs, et que les droits de l'enfant le cas échéant adopté, soient reconnus et protégés comme pour tout enfant.

 

Le projet présenté en urgence au parlement, devrait à être au moins partiellement sanctionné par le conseil constitutionnel, en ce qu'il introduit pour le mariage des mesures qui, se voulant égalitaires, arriveraient à créer des situations inégalitaires entre mariés hétéro et homo sexuel ! (par exemple: le choix variable du nom de famille et de l'enfant, le choix de nouveau lieu de mariage, le renvoi à des ordonnances pour adapter et rectifier, les codes -civil, pénal, de la famille, de santé et de la sécurité sociale,...etc).

Ce texte de projet de loi est inachevé....! "Peut mieux faire" pourraît écrire un notateur, en marge du texte..)

 

L'annulation probable de certaines dispositions du projet  nécessitera un texte de loi modifié, et va accroître l'existence d'un "mariage bis" à coté du mariage hétérosexuel qui, lui, est déjà reconnu universellement.

 

Ce nouveau texte va occasionner de nouveaux débats, de nouvelles confrontations. Il va DIVISER encore LA SOCIETE sur un sujet qui est admis depuis bien plus de 2.000 ans !!!

Cela est totalement irresponsable de la part de quelques gouvernants... dont le mandat est bien provisoire... au regard de l'histoire de l'humanité et des 2.000 ans de civilisation qui nous précèdent.

 

..............................18/05/2013 : LA RECULADE SOCIETALE..............................

Contre toute attente, et à la surprise même des juristes, le Conseil Constitutionnel  ne s'est pas opposé au projet, et la loi a été trés vite promulguée, inachevée !

Cette décision étonnante de rapidité et de légèreté, les questions qu'elle suscite, et surtout les conséquences entrainées en particulier pour le droit des enfants (et non pas le droit à l'enfant) pour l'adoption pleinière, la PMA et la GPA,  vont peser et diviser encore la société française pendant des années ...

(AFFAIRE A SUIVRE...car ce BROUILLON de LOI TAUBIRA tel que promulgué, ne pourra pas rester longtemps sans devoir être rectifié !)

 28/05/2013: le décret modifiant les codes de procédure civile, de la famille, ainsi que les textes sur le droit des personnes et de la famille vient d'être publié au JO du 28/05/2013. Il est applicable à/c du 29 mai.

Nous voilà tous devant le fait que les notions de "père" et de "mère" ont disparu du code civil.

Grâce à ce gouvernement socialiste, les français n'ont plus de père et de mère, mais seulement "des parents", depuis le 29/05/2013 !

 

Ou est l'avancée sociétale !? QUEL GACHIS DE LA SOCIETE !

Je dirais plutôt que nous sommes en présence d'une RECULADE SOCIETALE...! avec la disparition des "PERE et MERE" d'une partie esssentielle de notre état civil  !!!

 

Imaginez ce que doivent penser nos parents ???

On veut détruire la valeur "Famille" qui est le seul rempart efficace contre les dérives sociétales ! La rectification de ces textes électotalistes, farfelus et inachevés, est plus que nécessaire;

La rectification de la loi Taubira (ex-indépendantiste guyanaise) est indispensable au rétablissement de la valeur FAMILLE sur laquelle est fondée notre droit social, et toute la notion de solidarité ! C'est ce que réclament les manifestants contre le mariage pour tous et contre la GPA, encore et toujours plus nombreux.

 

 

 

-----------------   COMMENT SORTIR MAINTENANT DE CET IMBROGLIO ?

 

Et bien, tout simplement, en abrogeant la loi dite "Taubira" (c'est à dire en l'annulant, voilà tout).

Les mariages passés en application de cette loi demeureront bien sûr en vigueur, mais il n'y aura pas d'autres mariages homosexuels.

Cela ne pose ni problème juridique, ni humain, cela ne pénalisera ni les  uns, ni les autres, mais cela fera disparaître du droit civil, le "mariage-homo" (contre nature) et cela arrêtera la dérive sociétale que nous subissons depuis 2012 !

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

- C - LA DETTE PUBLIQUE DU PAYS (janvier 2015):

 

La totalité du budget de l'Etat n'est pas suffisante pour rembourser la dette publique :

La dette publique (= dette de l'Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale)

est de 2.030 milliards d'euros au 1er janvier 2015

et, la dette augmente automatiquement de 1 milliard d'Euros par semaine !

 

 

REALISEZ BIEN :  Sur chaque français pèse une dette de 30.000 euros !

Une entreprise dont chaque employé aurait une dette envers elle de 30.000 euros, serait placée en liquidation....

 

"LA FRANCE EST BIEN EN SITUATION DE QUASI - FAILLITE" !

 

Comment peut-on résorber cette dette ?

Une seule voie:   "Des REFORMES et du COURAGE  !"

 

 - 1/ Tout d'abord en supprimant toutes les "planques de la République" (C'est à dire tous les services et les emplois repertoriés par le journal "Valeurs actuelles" au 1er trimestre 2013) c'est à dire tous les postes d'administration et de conseils, créés par les organismes qui ne sont pas vitaux pour la France, où tous les gouvernants placent leurs amis afin qu'ils aient une rente à vie aux frais de la société...!).

- 2/ Ensuite, en remettant sérieusement en cause TOUTES les dépenses publiques. Tout le monde le sait bien, et tous les économistes le demandent aux gouvernants actuels:

Il faut remettre en cause les dépenses !

Malgré cela rien, absolument rien de significatif ne se passe. Pourquoi ?

Parce que l'Etat est aux mains d'élus-politiques (et non d'élus-citoyens) et de fonctionnaires (auto-gérés et auto-satisfaits) qui n'existent que par l'argent public dont ils ont la gestion, c'est à dire pour l'essentiel, par l'argent des citoyens ! Ils font tout, pour éviter de réelles économies car le budget dont ils ont la gestion ne sert qu'à entretenir leurs idées (souvent corporatistes et politiques) qui ne sont pas validées par les citoyens...

La justification d'emploi des hauts fonctionnaires n'est plus démontrée. Ils ne remplissent plus le rôle pour lequel ils ont été nommés, renouvelés, et même augmentés en nombre...Nous en sommes au point où, même le Parlement qui doit voter le budget annuel, ne peut modifier que 15% du budget qui lui est soumis. Pourquoi ? Eh bien parce que 85% des crédits sont déjà affectés sur des programmes et des projets décidés les années précédentes... De plus, il n'est chaque année procédé à aucune réelle évaluation des dépenses engagées précédemment. Et pourtant il y aurait à faire du tri...avant de décider de nouvelles dépenses et des recettes budgétaires, sous forme d'impôts..!

 

- 3/ Enfin, en réduisant fortement les dépenses publiques :

 

31/ Arrêtons de dépenser au dessus de nos moyens, et mettons nous au travail pour imaginer et réaliser des projets et des opérations, moins coûteux et plus efficients; quelques exemples:

 

** REGROUPONS : par referendum (-ou par l'article 16- parce que la situation est exceptionnellement grave et que c'est une question de survie pour le pays)

 

        ... LES REGIONS:  limitons à 10 (dix) le nombre de régions métropolitaines, plus 1 pour l'outre mer et 1 pour les zones économiques maritimes (Donc 12 au lieu des 27 régions actuelles).

 

        ... les SOUS PREFECTURES: Aujourd'hui 238 sous préfectures relaient l'action des 101 préfectures existantes !. Ne laissons qu'une sous-préfecture par département: soit 101 ! On économiserait ainsi, sans atteinte du service public, 137 sous préfectures devenues inutiles du fait d'internet et des démarches effectuées désormais trés majoritairement en mairies. Ces sous préfectures pourraient utilement devenir des sous-préfectures de sécurité publique et regrouper des services mutualisés locaux pour la sécurité générale et civile (gendarmerie, pompiers) du département.

 

** EN MEME TEMPS, REPARTISSONS LES COMPETENCES PAR NIVEAU GEOGRAPHIQUE,

SPECIALISONS les COMPETENCES PAR NIVEAU (Aucune compétence ne devant être partagée):

 

32/ Arrêtons les subventions sans contrepartie, aux  associations, départements, régions, partis politiques et aux particuliers, ainsi que les prestations sociales sans contrepartie participative, aux particuliers.

Les contrats de plan (régionaux, départementaux, etc) fixant les participations financières entre les parties sur des projets d'intérêt public doivent intégrer des clauses remettant en cause les participations, si les objectifs fixés et les délais de réalisation ne sont pas, ou insuffisamment, remplis. L'Etat étant co-signataire du contrat de plan, ne parait pas le mieux à même pour contrôler son application. Le tribunal administratif et la chambre régionale des comptes paraitraient plus objectifs pour le faire. Pour les particuliers, il ne devrait pas exister de prestation sociale sans participation des bénéficiaires, même si cette participation n'est que symbolique pour les handicapés et les plus défavorisés.

 

 33/ Arrêtons les dépenses publiques qui n'atteignent pas l'objectif pour lequel elles ont été engagées. Les exemples pleuvent: les dépenses affectées à la santé publique, sécurité publique, sécurité routière, sécurité alimentaire, remboursement des IVG, logement ;  ... où sont les résultats des dépenses engagées chaque année ?

 

En plus des mesures précitées, il conviendrait également de :

--- CHANGER le personnel politique, en LIMITANT strictement à 2, le cumul possible de mandats électifs (qu'il soit national, départemental et/ou local)

--- MODIFIER la composition de l'Assemblée nationale et du Sénat, en fixant un maximum de 2 députés et 2 sénateurs par département, cela suffirait largement;

--- SUPPRIMER le comité économique, social, environnemental qui ne sert à rien,

--- REMPLACER tous les "hauts fonctionnaires" par des contractuels spécialisés,

--- SE METTRE au TRAVAIL sur des projets validés uniquement par referendum, d'initiative locale et/ou nationale.

 

-----------------------------------

 

 

- D - La SECURITE PUBLIQUE DES FRANCAIS (avril 2013):

 

La sécurité générale et la sécurité publique, sont des besoins impérieux pour garantir la liberté de chacun dans toutes les sociétés démocratiques.

Voilà des années en France que l'insécurité prend le dessus dans les villes, dans les banlieues, dans les périphéries des villes et maintenant dans les campagnes ! Que se passe-t-il ?

 

Il se passe que sans une sécurité vraiment adaptée aux risques, il n'y a plus de sécurité suffisante pour les populations que sont les familles, les salariés, les commerçants, les enfants, les personnes âgées.

(La France dispose seulement de 80.000 places de prison et, au mois de juin 2014, plus de 96.000 condamnations à des peines de prison ne sont pas exécutées !

Cela signifie que dans chaque département près de 1.000 personnes se promènent toujours librement alors qu'elles ont été condamnées à la prison  !...... Voilà bien une preuve chiffrée et actualisée de l'insécurité !)

 

L'évolution des moeurs, de l'éducation, des médias, depuis bientôt une vingtaine d'années, font que les législateurs et les gouvernements successifs manquent toujours de courage pour "dire NON à cette évolution" et pour inverser la tendance naturelle qui est "le laisser faire" !

 

Que faut-il pour donner les moyens nécessaires à la sécurité publique ? Il y a une solution simple mais qui demande du courage :

Regardons ce qui se fait ailleurs, et regardons les résultats obtenus ! :

Les Etats unis d'amérique montrent toujours que "force doit rester à la loi". Pour les américains, la police doit demeurer la force légitime de la démocratie et le droit pénal pour la sécurité publique est adapté à cet adage. Lorsque la police ordonne à un individu de s'arrêter, le contrevenant n'a pas d'alternative; soit il s'arrête, soit il est blessé ou abattu !

Aux U.S.A., les forces de l'ordre bénéficient, de fait, de "la priorité pénale" lorsqu'ils sont en service; les policiers n'ont pas à s'interroger sur autre chose que sur leur devoir de faire respecter la loi.  Vous allez sans doute dire :"mais il y a des risques d'abus !"

 

Oui sans aucun doute, mais bien peu, en face du nombre ahurissant d'abus qui existent aujourd'hui...!

OUVREZ BIEN LES YEUX :

Aujourd'hui, les abus sont commis en trés grand nombre et à peu de risque, en l'absence de peine adaptée aux contrevenants, qu'ils soient délinquants, voleurs à la tire, casseurs, cambrioleurs, escrocs, faussaires, chauffards, gangsters, dealers, criminels, récidivistes, etc ...! Il y a même 96.000 condamnés qui se promènent librement (1.000 par département) en l'absence d'incarcération...

 

Alors, qu'attend-on pour inverser l'évolution de cette société qui glisse naturellement (parce que c'est plus facile de laisser faire) vers le bas, vers le médiocre, et vers l'anarchie..?

A chaque élection, LES FRANCAIS DEMANDENT  PLUS  DE  RIGUEUR  ET  DE JUSTICE  !!!

 

ALORS, IL FAUT DU COURAGE, BON SANG !

MODIFIONS  LA POLITIQUE PENALE ainsi que les textes spécifiques à la sécurité publique, afin que:

   > les DROITS des FORCES DE L'ORDRE  ET DES VICTIMES, soient PRIORITAIRES sur ceux des contrevenants;

  > les PEINES de PRISON  soient réellement et intégralement accomplies;

  > le SUIVI individualisé des fins de peine soit assuré sous le contrôle conjoint de l'administration pénitentiaire et de représentants des victimes.

 

Vous verrez, le rapport de forces changera progressivement, et vite !

 

 

-----------------

 

 - E - la FRANCE  "Le pays des 10.000 Lois  et  200.000 décrets !":

 

Il n'existe pas un seul pays au monde qui dispose d'autant de lois et de réglements que la France (plus de 10.500 lois et de 200.000 décrets)  ... Les gouvernements successifs, depuis 1980, ne dirigent la France qu'avec des lois supplémentaires.

En fait, les gouvernants sont incapables de diriger, sans avoir l'aval immédiat du Parlement sur des textes qu'ils estiment politiquement nécessaires ...Cela signifie qu'en réalité, n'ayant pas de courage, ils sont plus pressés de montrer leurs différences avec leurs prédécesseurs que de répondre aux besoins des citoyens, et ils sont pressés d'avoir l'aval de la représentation parlementaire du moment, pour pouvoir afficher ces idées le plus vite possible, avec une légitimité nouvelle.

 

Il faut savoir que sur tous les textes aujourd'hui en vigueur (dans tous les domaines de compétence de l'Etat) moins de 30% sont réellement appliqués. La plupart (soit 70%) sont inappliqués,  car ils sont, soit trop contraignants ou trop sensibles pour l'emploi, soit difficiles à mettre en oeuvre en raison de l'inadéquation du nombre des fonctionnaires et de leurs capacités professionnelles ou techniques...!

Pendant ce temps, le citoyen, l'entrepreneur et le salarié, sont inondés et presque paralysés de textes normatifs ...

 

Il faut faire le grand ménage ! Commençons par supprimer ce qui mérite de l'être et appliquons l'ensemble des textes existants, avant d'en imaginer d'autres ! Ayons le courage et la volonté d'appliquer ceux qui existent !

La Constitution organise déjà le pouvoir réglementaire et en confie la direction au Premier ministre et à l'administration. Alors que ces derniers fassent leur travail d'application des textes avant d'en imaginer d'autres ...!

Gouvernants, ayez du courage !

Appliquez et faites appliquer -avec rigueur et intelligence- les textes qui existent déjà  !

 

--------------------------------

 

- F- LA DEMOCRATIE, LA LAICITE et les RELIGIONS (Mai 2013)

 

L'article 1er de la Constitution française dispose "La France est une république indivisible, laïque, sociale et démocratique"...

Laïque ? Oui, la France est bien un pays laïc, c'est à dire "un pays indépendant de toute confession religieuse".

 

Son histoire a été trés marquée par le christianisme au point qu'elle a été reconnue "Fille aînée de l'église" (depuis précisément que Clovis, roi des francs et son armée, ont été baptisés en 496). Clovis fut ainsi le premier responsable politique, au moyen âge, à se convertir avec son armée, au christianisme (La France qu'il représentait, devint alors la "fille aînée" de l'Eglise de Rome).

Puis, 1.500 ans se sont écoulés avec cette culture judéo chrétienne toujours présente.

 

On ne peut pas effacer l'HISTOIRE de notre pays et sa culture !

 

SOYONS FIERS de ses valeurs, acquises depuis 1500 ans, et PROTEGEONS LES...!

 

Donc, quand on est né français, ou qu'on a choisi la nationalité française (ou seulement qu'on vit en France, sans en avoir la nationalité) on doit TOUS, respecter son histoire, sa constitution, la chrétienté et accepter la laïcité comme principe premier de la vie en société. C'est le fondement de la loi de 1905 (séparation de l'Eglise et de l'Etat).

 

Depuis cette grande loi, il n'appartient pas aux religions de dicter leurs règles à la Démocratie, et la Démocratie n'a pas à se soumettre aux évolutions des comportements religieux.

 

Réfléchissez  :

"La religion c'est l'affaire de CHACUN, mais la démocratie, c'est l'affaire de TOUS"

 

Dans une société démocratique comme la France, il n'y a aucune légitimité à s'interroger sur de nouvelles règles de comportement issues de coutumes ou de religions, musulmane, juive, hindoue ou d'origine thibétaine ou chinoise...(cf: Toutes ces ridicules réflexions sur le port du voile, du foulard, de la burka, les produits hallal, la mixité, les prières de rue, les intégrismes, etc... sont indécentes et irrespectueuses de la démocratie. Ce sont souvent des comportements religieux ostentatoires et provocateurs voilà tout).

En tous lieux publics, le comportement excessif pouvant présenter un caractère ostentatoire, doit être interdit et réprimé ! La loi le permet mais elle n'est pas appliquée !

Mais dans la sphère publique, et dans l'entreprise, certaines règles de comportement religieux, ou coutumier, ont déjà été admises, par manque de courage pour s'y opposer (cf: les menus de restauration collective adaptés aux religions dans les entreprises et certaines écoles, jours de fête autres que les fêtes chrétiennes, et adaptations du travail en raison des horaires de prières et du ramadan etc...) et ces règles tentent sournoisement de s'imposer aux démocraties occidentales !    STOP !!!  STOP !!! et  STOP !!!...

Arrêtons cette "soumission passive" au radicalisme, aux doctrines religieuses extrêmistes, par crainte de "heurter" des croyants !

 

La laîcité est le seul rempart contre le radicalisme !

Mais n'oublions pas pour autant que notre pays est de culture chrétienne depuis 1.500 ans !

 

RIEN NE DOIT S'IMPOSER A LA DEMOCRATIE CHRETIENNE de FRANCE,

 FACONNEE AVEC LA CHRETIENTE  DEPUIS 1.500 ANS  !!

 

  >>> Soyons vigilants sur les atteintes à la démocratie présentées sournoisement, comme des avancées de civilisation ;  Réagissons avant qu'il ne soit trop tard !

 

Merci aux philosophes et éditorialistes contemporains de s'en préoccuper activement

comme Alain Finkelkraut, Michel Houellebecq, et Eric Zemour...

 

 

Je cite enfin quelques pensées d'hommes célèbres du XIXème et du XXème siècle,

pour vous éclairer le plus objectivement possible sur l'Islam :

 

CHATEAUBRIAND : (1768-1848):

"Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet."

 

 RENAN  (1823-1892):

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès;

il a fait des pays qu’il a conquis, un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »

 

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

- G - Les MEDIAS :

 

"Nous avons les médias, reflets de la société, que l'on mérite..."

 

Autrefois les médias étaient l'oeuvre de journalistes, véritables enquêteurs à la recherche constante de la vérité sur les faits et les évènements de la société. Aujourd'hui, la qualité de l'information est délaissée par les médias au profit de l'audience; nos médias ne sont plus que des "relayeurs d'informations non vérifiées", uniquement préoccupés par la primeur, l'émotion et la nouvauté de ce qu'ils qualifient d'information...!

Le développement exponentiel des outils et moyens de communication depuis les années 1990, a donné encore plus d'importance à la primeur des "infos-nouvelles" (comme : I Télé, BFM Tv, france-Info) mais aussi à la partialité de l'information (Canal+, FR3, LCP, Antenne 2)

Nous sommes arrivés au point où ces médias veulent maintenant influencer l'opinion ! (cette stratégie d'influence de l'opinion par l'image, est bien connue) Par exemple, en abusant d'images à sensations, en multipliant les sondages et les soi-disantes enquêtes d'opinion ! En organisant des débats sur tout et n'importe quoi, avec surtout n'importe qui (Il suffit de regarder LCP la chaîne parlementaire qui est un ramassis de gens politisés et qui font, tous les jours, de la propagande sournoise ou même avérée, pour certains d'entre eux, comme Public sénat);  Et ils sont tous persuadés (les médias et les politiques) qu'en répétant sans arrêt et plusieurs fois, la même phrase et les mêmes choses, les citoyens vont y croire ! ;

C'est affligeant et sans intérêt journalistique ... mais beaucoup de gens se laissent encore prendre et supportent naïvement cette nullité...médiatique !

 

"Qui sème le vent... récolte la tempête !"

 

Le résultat de ces comportements médiatiques est une banalisation de ce que les journalistes qualifient d'information, un rejet systématique de l'excessif, et des médias eux-mêmes, parce qu'ils en abusent....Rappelez vous les meetings de la campagne présidentielle 2012, avec les journalistes conspués -BFM, ITélé-; et, en 2013, les chiffres délirants d'idioties politico-médiatiques concernant le nombre de participants aux différentes manifestations... Or, tout le monde peut calculer aisément le nombre de manifestants avec les outils internet existants (Google-Map) et vérifier ainsi que les évaluations "de la police" ou des "organisateurs" ne sont que des tentatives d'influence de la population !

Mais, le pouvoir des médias n'est qu'apparent. C'est un pouvoir d'influence assûrement, mais dont l'effet est momentané. Son effet est vite oublié, dès l'annonce d'une nouvelle info avec de nouvelles images ...!

Tous les citoyens attendent PLUS DE SERIEUX dans l'INFORMATION, plus de précisions, plus de réalité, et moins de :  "il se dit que ...", "il y aurait..";

Bref, le citoyen veut un retour à plus de déontologie...!

 

En réaction, les RADIOS, les RESEAUX SIOCIAUX et l'INTERNET explosent (il suffit de voir les formidables et rapides réactions sur les réseaux sociaux, suite à l'emprisonnement abusif d'un manifestant opposé au mariage homosexuel à Paris, ou suite au hold up de la bijouterie de Nice ayant amené le tir du bijoutier sur les gangsters à moto et dernièrement, sur les tentatives d'interdiction à priori, des spectacles de Dieudonné; et enfin le succès incontestable de "La manif pour tous" pour la défense de la Famille, contre la loi Taubira et le mariage homo, etc ...).

Pourquoi ne pas espérer l'arrivée prochaine d'une presse nouvelle hebdomadaire pour garantir l'analyse suffisante des articles- et diffusée également par internet ???

Pourquoi pas ?

Un nouveau quotidien national (L'opinion) l'a déjà compris.

Alors, bravo à lui, et vivement demain !

 

 

 

H- L'EUROPE, étouffée par la bureaucratie, doit absolument réagir !:

 

L'Europe telle que celle soutenue par De Gaulle et Adenauer est en panne, depuis longtemps, et elle a été étouffée par la bureaucratie de la commission européenne. L'administration européenne (trop largement influencée par la France et ce fut là, une grande erreur) nous a conduit à l'etouffement et à la paralysie !

Bien sûr, l'Europe nous a apporté la paix depuis 70 ans (c'est une trés grande avancée historique, il faut le reconnaître) mais elle nous a aussi amené du désespoir, car sa philosophie généreuse qui consiste à aider les pays de l'union en retard, à se rapprocher de la moyenne européenne telle que souhaitée par la commission, a démobilisé les pays fondateurs et moteurs que sont l'Allemagne et la France, surtout en l'absence de rapprochement fiscal et militaire entre ces deux pays.

Au lieu de s'unir, ils se concurencent ...

Pour garantir durablement cette paix, il faudrait maintenant que nos deux pays se rapprochent encore plus sur les plans économiques et sociaux et allient leur qualités respectives plutôt que de se concurencer... ou alors que la France fasse les efforts nécessaires pour rattraper l'Allemagne en matière d'économie et de balance des paiements.

Comme disait un homme politique averti :

"l'Allemagne sans la France, ça fait peur ! et la France sans l'Allemagne, ça fait rire !"

L'Europe est aujourd'hui trop grande géographiquement et trop diversifiée sur le plan économique pour survivre durablement.

Je milite personnellement pour la "Carolingie", une Europe d'Etats-unis, organisée politiquement, fiscalement et militairement en cercles concentiques autour du couple franco-allemand et du Bénélux réunis : Un retour de la Carolingie... On peut rêver !

 

---------------

 

 

 I - Réhabilitons  le   N U C L E A I R E    F R A N C A I S   ! :

 

Je sais que je vais en heurter quelques uns, surtout à l'heure de "l'écologie intégriste" que nous connaissons depuis 2012 et qui va "s'auto-détruire"...

 

En fait, voilà 44 ans que la France utilise pacifiquement l'énergie nucléaire, pour satisfaire ses besoins électriques (entreprises et particuliers) en exportant même 15% de la production !

Nos centrales vieillissent et doivent, pour certaines, être bientôt remplacées. C'est donc bien le moment de tirer le bilan de ces 44 ans ... et d'afficher le bilan des autres sources possibles d'énergie (hydraulique, éolien, charbon,...) !

 

Grâce au nucléaire français, le coût du Kw est chez nous, le plus bas d'Europe, et l'énergie nucléaire est la plus propre des énergies !

Avec le nucléaire, il n'y a aucune émission de CO2 .

 

De plus, les autres sources d'énergie ne sont pas à la hauteur des besoins :

1) l'hydraulique est déjà largement exploitée,

2) le charbon est excessivement polluant,

3) l'éolien, bien qu'à la mode, est une "escroquerie" car le vent étant aléatoire, ce procédé peu efficient, nécessite, en permanence, d'être complété par d'autres sources d'énergie.

Même l'allemagne qui a stoppé ses centrales (suite à l'accident de Fukushima) et qui a développé largement l'éolien comprend aujourd'hui que ce choix fut une erreur... en effet, l'éolien nécessite d'être, tout le temps, assuré par une production croissante d'énergies fossiles comme le charbon qui est lui même trés polluant. Le bilan n'est donc pas satisfaisant !

 

Sachez qu'1 réacteur nucléaire  =  750 éoliennes !

 

A défaut de savoir utiliser la ressource universelle que constituera l'HYDROGENE, le nucléaire n'a pas de concurrent, et le modèle français de fusion nucléaire a prouvé sa fiabilité ! Le parc des centrales doit aujourd'hui être renouvelé, complété, amélioré, et les déchets totalement traités.  Il n'y a pas d'autre choix économiquement concurrentiel !

 

Merci au Général de Gaulle, à Georges Pompidou et aux décideurs politiques des années 60 qui ont permis à la France d'être à l'abri du coût réel du kw et à l'abri du devenir incertain des énergies fossiles !

 

Alors, plutôt que de dénigrer le nucléaire qui nous assure l'indépendance énergétique depuis 40 ans, mettons nous sérieusement au renouvellement du parc actuel de réacteurs que la société EDF et les décideurs politiques auraient du anticiper depuis longtemps...

Car, avec la politique d'abandon idéologique et irréfléchi du nucléaire qui est conduite, non seulement nous risquons de voir baisser la production, mais surtout les risques de voir plusieurs "Fukushima" en France, augmentent fortement !

GARE  aux   "APPRENTIS  SORCIERS" !

.

 

------